Au Salon du Made In France avec OFG

Logo OFG
Inersio
Inersio

L'agence de la réalité virtuelle et de la visite immersive

Logo SalonMadeInFrance

À l’occasion du Salon du Made In France se déroulant du 11 au 14 novembre 2021, nous étions invités sur le live Facebook d’Origine France Garantie, présenté par Anthony Vitorino et Léo Brière, pour parler de France Immersive.


  • Anthony Vitorino : On est toujours en direct ! Bonjour à toutes et bonjour à tous depuis le MIF Expo, porte de Versailles, jusqu’au 14 novembre. 4 jours pour vous faire vivre l’ambiance de ce salon, consacré au Made In France. Et pour reprendre, cet après-midi, pendant 1 heure, j’ai la chance de ne pas être seul. Raynaut Escorbiac bonjour !
  • Raynaut Escorbiac : Bonjour Anthony !
  • Anthony : Inersio, France Immersive. Avec toi, on va visiter des usines sans se déplacer.
  • Raynaut : Exactement ! Malheureusement, pour certains d’entre nous, on ne peut pas aller à l’autre bout de la France visiter des savoir-faire magnifiques et nous on fabrique des visites immersives en vidéos 360. Léo (Brière) va me faire de la concurrence parce que nous téléportons le public dans un univers distant.
  • Anthony : Tu vois, c’est un peu du mentalisme finalement parce qu’on peut se projeter sans se déplacer.
  • Léo Brière : C’est du mentalisme 2.0.
  • Anthony : Pendant le confinement, on pouvait aussi visiter des usines alors qu’elles étaient peut-être fermées, du moins fermées au public grâce à Inersio / France Immersive. Raynaut, c’est un système de visites 360 grâce à ce casque.
  • Raynaut : Voilà ! Une des façons de les visiter, de s’immerger, même de se téléporter comme je disais tout à l’heure, c’est de mettre un casque. En fait on a filmé en vidéos 360 que l’on a ensuite rendues interactives pour vraiment se promener à l’intérieur d’un savoir-faire, d’une industrie voire d’un terroir français. Évidemment le plus immersif, c’est le casque. Mais comme tu disais Léo, le premier confinement a stoppé le monde finalement, et notre leitmotiv étant : promenez-vous avec qui vous êtes dans votre poche, vous serez toujours plus fort, en fait on a un petit peu pivoté, retourné le modèle et on a créé la première plateforme de visites de savoir-faire, d’industrie et de territoires français en ligne. C’est évidemment un petit peu moins téléportant parce que c’est sur un écran. Néanmoins, c’est beaucoup plus grand public et aujourd’hui franceimmersive.com est accessible pour aller visiter ces savoir-faire qu’il faut évidemment ne pas perdre.
  • Anthony : Raynaut, c’est important aussi de valoriser tous ces savoir-faire avec Inersio et France Immersive ? C’est important de montrer ce qu’il se passe dans les usines ? De valoriser les ouvriers, les ouvrières, ce mot est beau parce qu’il y « œuvre » dedans, ce sont des artistes.
  • Raynaut : Exactement ! En fait on a dévalorisé pendant des décennies et on s’aperçoit qu’on ne va pas devenir un pays de tertiaire uniquement. Moi j’adore le monde industriel et l’usine, surtout qu’elle a quand même changé, elle est transformée, elle a ouvert ses portes il y a plusieurs années grâce à des entreprises comme « Entreprise et découverte » qui encourage la visite physique. Mais on ne peut pas tous aller visiter une entreprise à des centaines, des milliers de kilomètres de chez nous, et c’est comme ça qu’on a singé la visite physique en digitale aussi bien que l’on puisse. Mais en tout état de cause, du coup on redécouvre des savoir-faire, on redécouvre aussi des chaînes de fabrication. Pour fabriquer une botte en caoutchouc, il y a 14 étapes, pour fabriquer un bijou c’est pareil.
  • Anthony : Tu parles des bottes et ça n’est pas un hasard puisque sur le Salon du Made In France, avec Aigle, vous présentez cette visite immersive.
  • Raynaut : Exact ! On l’a sortie pour le salon et on peut se promener dans l’usine qui fabrique les bottes en caoutchouc d’Aigle. On a eu plein de visites ce matin, c’est formidable !
  • Anthony : Faut préciser aussi que c’est un argument de vente très important pour les entreprises, notamment quand elles ont des boutiques loin des centres de fabrication, loin des usines. Le client va pouvoir porter ce casque que tu as là et visiter l’usine et voir comment sont fabriquées chacune des pièces qu’ils vont pouvoir acheter derrière.
  • Raynaut : C’est vrai parce qu’un deuxième leitmotiv chez nous c’est qu’on améliore le retour sur investissement et ce n’est pas un gros mot. On promeut le droit de vouloir vendre mieux et vendre plus. Et le premier argument de vente, c’est qui on est, c’est notre authenticité. Donc quand la boutique est par exemple à Paris, on a fait des mesures et on accroît parfois de 40% le panier moyen quand on visite l’usine même si c’est en « virtuel ». Alors ce n’est pas virtuel, c’est à distance. Mais on accroît de 40% le panier moyen entre deux typologies de consommateur : celui qui va rentrer et acheter et celui qui va rentrer, visiter et acheter. Il y a 40% d’écart ce qui est quand même considérable.
  • Léo : Ça ne m’étonne pas du tout puisqu’on n’imagine pas un seul instant notamment comment des bottes sont fabriquées. Enfin personnellement je n’en ai aucune idée. Donc j’ai hâte de faire la visite pour voir comment ça se passe. Et c’est vrai qu’on n’imagine pas un instant tout ce qui se passe dans les usines pour pleins de produits, on ne se pose pas ces questions-là, et donc je trouve ça super intéressant et ça justifie pleins de choses et je pense qu’après on a vraiment envie justement de consommer mieux.
  • Anthony : Et puis revaloriser aussi l’humain, revaloriser toutes celles et ceux qui fabriquent vos produits puisqu’aujourd’hui vous êtes 6 en plateau mais ça veut dire un nombre conséquent d’emplois directs, indirects, de filières qui sont soutenues. Raynaut, on peut tester, on peut découvrir la vidéo Aigle.
  • Raynaut : Et pas que, puisque nous sommes présents sur 5 stands. Le premier c’est Origine France Garantie de qui nous sommes partenaires, on fait des visites d’usines d’entreprises garanties, bien entendu, Made In France. Et puis on est sur Les Georgettes, Saunier, Marius Fabre et Aigle.
  • Anthony : Et je précise que dans l’excellent « Fait en France » qui est sorti en kiosque hier à l’occasion du Salon du Made In France dans cette nouvelle formule, on a une visite immersive qui est offerte à nos lecteurs. On peut visiter une chocolaterie. Quelques mots sur cette chocolaterie Raynaut ?
  • Raynaut : Chocolaterie Puyricard. Pareil, c’est fait par des talents français en réalité. C’est toute la différence entre une chocolaterie industrielle et un savoir-faire un peu plus manuel, ce qui explique pas mal de choses. Je vous invite à le découvrir dans ce fabuleux magazine.
  • Anthony : Voilà, vous avez juste à flasher le QR Code et vous pouvez faire cette visite immersive. Merci à tous les 6, on va venir vous visiter sur vos stands. Merci à vous de nous suivre, mais ce n’est pas fini puisqu’on revient à 16h avec une interview de la ministre déléguée en charge de l’industrie Agnès Pannier-Runacher qui sera avec moi en plateau. À tout de suite pour la suite des programmes de « Fait en France » depuis le pavillon de la certification Origine France Garantie. À tout de suite !.

Passez à la vitesse supérieure

Faites nous part de vos demandes

casque-realite-virtuelle-oculus-inersio
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour faciliter et améliorer votre navigation : notre politique en matière de cookies J'accepte